samedi 20 décembre 2014

Nelson Mandela : «La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique a une puissance qui défie la politique»



La scène se passe le 7 décembre 2013 dans un supermarché de Pretoria, deux jours après la mort de Nelson Mandela.
Les clients font leurs courses quand soudainement un homme entonne les premières paroles de "Asimbonanga" de Johnny Clegg.
Il est suivi par d'autres chanteurs déguisés en vendeurs, mais qui sont en réalité des membres du Soweto Gospel Choir, célèbre formation de gospel sud-africaine parrainée par Desmond Tutu.


samedi 13 décembre 2014

Les éditions COUSU MAIN, vous connaissez ?

Dans le tapage des grandes distributions annuelles de prix littéraires, les petites éditions comme on dit, continuent à publier des auteurs-artisans dont la qualité des textes, le travail peaufiné de la présentation, de l'illustration incitent à les lire et relire, parfois à les feuilleter, je dirais même plus à  les caresser.


Notes de Bois de Thomas Vinau et les dessins de Valentine Leboucq.


Ma petite bibliothèque Cousu Main

vendredi 5 décembre 2014

Yannick JAULIN, le conteur vendéen à la Médiathèque d'Auray


Pour seul décor sur scène une chaise, puis il arrive en traînant les pieds et se demande vraiment ce qu'il va pouvoir "conter" durant cette soirée et devant ces Morbihannais qu'il commence à dénigrer… puis dans ce jargon vendéen que j'entendais, enfant, qualifié de patois, il se résigne. 


Photo Thierry Pasquet


"Si une histoire peut avoir traversé le temps et les frontières, c'est bien qu'elle touche  émotionnellement les profondeurs de l'humain. Les contes sont les mêmes dans le monde entier. Mais c'est quand ils commencent à s'incarner, à prendre une odeur, une poussière de chemin, qu'ils existent, là. Et qu'ils deviennent intéressants, parce qu'ils collent au monde qui les entoure"
Yannick Jaulin 

samedi 22 novembre 2014

Ce jour, hommage à Pierre AUTIN-GRENIER à la Librairie de l'Horloge - Carpentras -


à l'occasion de la parution de son dernier recueil de textes inédits :
"Analyser la situation" aux éditions Finitude


Photo Jean-Jacques Marimbert

Citation du 22 novembre (Les Radis Bleus) :

Ce sont les pessimistes qui, petit à petit, perfectionnent le monde et les optimistes qui affirment que leur Reich, ou tout autre chose du même acabit, va durer mille ans.

                                                                                                                                   à lire…

vendredi 14 novembre 2014

Toute jeune, après huit mois d'errance, elle s'est arrêtée dans mon jardin !


Conquérir l'amitié d'un chat est chose difficile. C'est une bête philosophique, rangée, tranquille, tenant à ses habitudes, amie de l'ordre et de la propreté, et qui ne place pas ses affections à l'étourdie : il veut bien être votre ami, si vous en êtes digne, mais non pas votre esclave.
Théophile Gautier

samedi 8 novembre 2014

J'ai attendu le tramway de mon enfance mais il n'est pas venu…


"Le cœur de Nantes battra toujours pour moi avec les coups de timbre métalliques des vieux tramways jaunes virant devant l'aubette de la Place du Commerce, dans le soleil du dimanche matin de mes sorties - jaunet et jeune, et râpeux comme le muscadet."


Julien Gracq
     (La Forme d'une ville)


vendredi 31 octobre 2014

HALLOWEEN du temps des Druides



Son Origine 

Le terme Halloween est l'abréviation anglaise d'"All Hallow's Eve", qui pourrait être traduite comme la veille de Tous les Saints ou la veille de la Toussaint. Cette fête où l'on peut croiser des zombies, des vampires et autres déguisements effrayants, est en fait un héritage celtique d'une fête très ancienne, la fête de Samhain.


L'héritage d'une fête celtique

La fête de Samhain, Samain ou encore Samonios, est une célébration païenne et celtique qui commémorait la fin des moissons, la fin de l'été et le début de la saison courte (appelée la saison sombre en opposition avec la saison claire). Elle existe depuis environ 2500 ans et était fêtée le 31 octobre, qui correspondait au dernier jour de l'année du calendrier celte. Lors de cette célébration, les druides priaient les Dieux pour les remercier des récoltes de l'année écoulée et afin qu'ils assurent leur protection durant l'hiver.
La fête durait 7 jours, 3 jours avant la Samhain et 3 jours après, et était obligatoire. Elle avait pour but d'accueillir la nouvelle année, mais aussi les défunts, autorisés à rendre visite aux vivants ce seul jour de l'année. Les disparus étaient honorés par un grand repas et avaient leur place à table.
Les druides allumaient des feux sacrés pour faire revenir le soleil et chasser les mauvais esprits. Chaque habitant emportait chez lui une part de ce feu sacré pour allumer un foyer nouveau dans sa maison. La citrouille utilisée aujourd'hui comme lanterne pourrait rappeler les réceptacles utilisés pour ramener le feu chez soi, et qui étaient peut-être à l'origine des navets.



jeudi 23 octobre 2014

Derniers jours de l'été indien

Erdeven, ce dimanche dernier…


Sur toutes les plages du monde
Sur toutes les plages y a des mômes
qui font signes aux bateaux

Sur toutes les plages de tous les coins
Y a des mômes qui tendent la main
Aux navires de pas-sage

Et si pour toi, là bas c'est l'paradis
Dis-toi qu'dans leur p'tite tête l'paradis
C'est ici hum! c'est ici.
Jean-Louis  Aubert  


dimanche 19 octobre 2014

Refuser la misère

17 octobre 2014 : Journée mondiale du refus de la misère


Sur le port de Vannes

mardi 14 octobre 2014

Dessert de Bretagne


Le pommé de YA-YA

(pour 6 personnes - préparation : 20 min. - cuisson : 30 mn)


500 g de pommes aigrelettes et fondantes
3 verres (60cl) de lait frais entier tiédi
2 verres de sucre
2 verres de farine
2 gros œufs
1 sachet de levure chimique
180 g de beurre demi-sel très mou
1/2 cuillerée à café de sel
1 sachet de sucre vanillé

Mélanger, dans une jatte, le sucre, le sel et les œufs en battant avec un fouet.
Ensuite tourner avec une cuillère de bois et incorporer petit à petit la farine et la levure tamisées.
Terminer par le beurre et le lait tiède.
Éplucher les pommes, les couper en grosses tranches dans la pâte.
Garnir un moule à manqué d'un fond d'aluminium ménager, puis beurrer le tout.
Verser la pâte dans le moule et faire cuire le pommé 30 min dans le four préchauffé  sur th 6 ou 200°.
Saupoudrer de sucre vanillé au sortir du four. Laisser tiédir avant de démouler. Se mange tiède.

(recette Raymonde Charlon - éditions Ouest-France)

mardi 7 octobre 2014

Plantes en fête


Les plantes grasses de Philippe Potino & Cécile Moisan : pour en savoir plus…

lundi 29 septembre 2014

Aux petits comme aux grands


Si tu trouves sur la plage
un très joli coquillage
compose le numéro

OCÉAN ZÉRO ZÉRO

et l'oreille à l'appareil
la mer te racontera
dans sa langue des merveilles
que papa te traduira
                                                                                             Claude Roy

jeudi 18 septembre 2014

Bientôt les journées du patrimoine

Ces chapelles bretonnes éparpillées dans la campagne, témoignent du grand savoir-faire des artisans ; leur simplicité, leur modestie me touchent particulièrement.


Chapelle Saint Pierre-Lopérec (Locmariaquer)

Cette chapelle a été construite en 1772 pour y célébrer des messes et organiser un pardon pour le repos des naufragés, nombreux à cette époque.

vendredi 29 août 2014

Avec Sylvain Tesson : Dans les forêts de Sibérie

Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Photo Thomas Goisque
Thomas Goisque a rejoint l'écrivain Sylvain Tesson, isolé de l'existence occidentale, dans sa cabane perdue à quatre jours de marche du premier village, dans la taïga sibérienne.


(source : 8ème festival photo La Gacilly - juillet 2011)

samedi 23 août 2014

En pays de Pontivy : l'art dans les chapelles : circuit bleu

 Photo Laurent Grivet 

Jean-Marc Ségalen :  ARUM - Chapelle Sainte-Tréphine - Pontivy - Pour découvrir l'artiste…

dimanche 17 août 2014

Au hasard des oiseaux



J’ai appris très tard à aimer les oiseaux
je le regrette un peu
mais maintenant tout est arrangé
on s’est compris
ils ne s’occupent pas de moi
je ne m’occupe pas d’eux
je les regarde
je les laisse faire
tous les oiseaux font de leur mieux
ils donnent l’exemple
pas l’exemple comme par exemple Monsieur Glacis
qui s’est remarquablement courageusement conduit pendant la guerre ou l’exemple du petit Paul qui était si pauvre et tellement honnête avec ça et qui est devenu plus tard le grand Paul si riche et si vieux si honorable et si affreux et si avare et si charitable et si pieux
ou par exemple cette vieille servante qui eut une vie et une mort exemplaires jamais de discussions pas ça l’ongle claquant sur la dent pas ça de discussion avec monsieur ou avec madame au sujet de cette affreuse question des salaires
non
les oiseaux donnent l’exemple
l’exemple comme il faut
exemple des oiseaux
exemple des oiseaux
exemple les plumes les ailes le vol des oiseaux
exemple le nid les voyages et les chants des oiseaux
exemple la beauté des oiseaux
exemple le cœur des oiseaux
la lumière des oiseaux.
Jacques Prévert (Paroles) 

mardi 12 août 2014

Du côté de chez Marc Chaubaron

Poilponce rencontre Clotilde et… les autres !


Clotilde n'a guère besoin de recourir  à facebook pour se faire des amis ; ils sont bien là présents dans le nouvel album  "POILPONCE" de Marc Chaubaron, ils n'en finissent pas de refaire le monde d'une verve acidulée, poétique, respirant le bon sens.


A Saint-Goustan, "il suffit de passer le pont" pour découvrir l'atelier de Marc 

(4, rue Saint-René - St Goustan - Auray)

jeudi 31 juillet 2014

Sur la route du sel


Le bourg de Batz debout sur les marais
Le Croisic tout au bout du grand trait
Sous les veilleurs, les souvenirs m'attendent
Et l'enfance en moi comme un matin


Par-dessus le manteau d'Arlequin
                                         Où les oeillets✸ se fendent sous le sol de Saint-Guénolé.
                                                                                                                                  Gilles Servat


✸ œillet : un bassin de marais salant en forme de rectangle.

vendredi 25 juillet 2014

Espoir…



Le Ciel envoya l’eau laver la Terre – l’eau mit de la boue partout.

Le Ciel envoya le feu purifier la Terre – le feu noircit tout ce qu’il toucha.
  
Alors le Ciel de guerre lasse envoya les papillons, et la Terre fleurit.
                                                                                                                 Eric Chevillard (2325)

    dimanche 20 juillet 2014

    L'art dans les chapelles 2014 (circuit rouge)

     Photo Laurent Grivet

    Dans la chapelle Saint-Tudgual, Quistinic : Elodie Boutry, pour en savoir plus…